Catégorie
Contenus associés
Quelles sont les conséquences des violences ?

Quelles sont les conséquences des violences ?

Lorsque l'on subit des violences, qu'elles s...

Quelles sont les aides ?

Quelles sont les aides ?

Face aux coups, aux menaces, aux insultes, au harc&e...

Vous connaissez un mineur qui a vécu des violences révélées

Le positionnement à adopter face à un enfant ou un adolescent qui a connu la maltraitance peut être source de questionnements, surtout lorsque l’on fait partie de son entourage proche.

Le positionnement à adopter face à un enfant ou un adolescent qui a connu la maltraitance peut être source de questionnements, surtout lorsque l’on fait partie de son entourage proche.

Comment se comporter ? Faut-il l’encourager à en parler ou la/le laisser tranquille? Faut-il aborder le sujet ? Comment le/la soutenir, l’aider ?

Trois dimensions majeures peuvent être considérées : la sévérité et la durée des violences subies par l’enfant, sa personnalité et la nature de votre relation avec le jeune.

Car chaque enfant peut réagir très différemment à des situations elles-mêmes très différentes, et ne pas adopter le même comportement en fonction de l’interlocuteur. Souvent, l’attitude la plus favorable consiste à manifester sa disponibilité au jeune : « Si tu veux, on peut en parler », « Si tu as des questions, je peux peut-être t’aider ».

Le soutien de l’entourage est une dimension qui joue un rôle fondamental dans l’évolution d’une personne dans les contextes psychotraumatiques : il est important de manifester que l’on est présent, tout en acceptant la réaction du jeune. Que l’enfant ou l’adolescent vous sollicite ou non, il sera conscient de votre présence et pourra se tourner vers vous s’il en ressent le besoin.

N’hésitez pas à proposer une aide psychologique : il est parfois plus facile pour le jeune de s’exprimer à un professionnel dans un cadre de confidentialité.

Comment répondre à un enfant qui nous dit avoir subi des violences ?