Catégorie
Contenus associés
Quelles sont les conséquences des violences ?

Quelles sont les conséquences des violences ?

Lorsque l'on subit des violences, qu'elles s...

Les professionnels qui peuvent vous aider

Les professionnels qui peuvent vous aider

Abus et violences sur enfants et adolescents. L...

Je suis témoin de harcèlement

Certains jours, voire tous les jours, de manière répétée, je vois un ou plusieurs camarades se faire bousculer, voler, insulter, frapper, rejeter. Cela s'appelle du harcèlement.

A l'école, on peut être témoin de violences à l'encontre de camarades. On les voit se faire frapper, voler, moquer, insulter, rejeter, bousculer tous les jours. Ces violences peuvent parfois continuer en dehors de l'école. Cela s'appelle du harcèlement. Lorsque ces violences continuent sur les réseaux sociaux, sur les téléphones, on parle de cyberharcèlement.

Ces violences ne sont pas normales.

Souvent, on a peur d'en parler, peur que ça nous arrive, peur des agresseurs, peur de représailles. On se dit que ça va se "tasser", s'arrêter. On ne fait pas attention, on ne regarde pas. Mais on y pense beaucoup. On a honte, on culpabilise de ne rien dire ou faire.

Malheureusement, souvent, ces violences continuent.

Pour stopper le harcèlement, il faut en parler. Cela permet de trouver de l'aide et des solutions, tant pour la victime que pour le ou les agresseurs.

On peut en parler :

  • À un adulte de l'école en qui on a confiance (un professeur, le CPE, l’assistant d’éducation, l’assistant de service social, l’infirmier, la direction, le conseiller d’orientation psychologue…). Ils sont là pour écouter, aider et trouver des solutions.
  • À nos parents ou un membre de notre famille ou de notre entourage : ils pourront nous conseiller et contacter l’établissement au besoin.
  • À un élève de la classe ou de l’établissement : il pourra en parler avec un adulte de l’établissement pour t'aider.

Parler du harcèlement c’est agir pour faire cesser la violence ; c’est aussi agir pour que d’autres élèves ou toi-même, ne soient pas victime une autre fois.

 

Le projet « Rien vu, rien dit, rien entendu » est réalisé par les élèves du collège Frédéric Mistral de l’académie de Grenoble.Prix « Non au harcèlement » 2016 - http://www.nonauharcelement.education.gouv.fr/

On peut appeler un numéro gratuit « NON AU HARCÈLEMENT» : 3020 (Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 18h sauf les jours fériés)

Pour d'autres informations sur le harcèlement et le cyberharcèlement : nonauharcelement.education.gouv.fr

 

Retrouvez le journal "et si on s'parlait?", sur le thème du harcèlement, et les vidéos sur les petits citoyens.

France TV a réalisé un tuto sur le harcèlement scolaire et des témoignages. A regarder !